J’ai lu une histoire il y a des années et elle est restée gravée dans ma mémoire, alors que j’étais jeune :
Il s’appelait « Le voleur de biscuits » (j’ai essayé de trouver l’auteur pour vous, mais elle a été réécrite par tant de personnes que je n’ai personne à qui en donner le crédit…) Pour faire court :

Une dame est à l’aéroport et achète un paquet de biscuits à manger pendant qu’elle attend son vol.
Elle s’assoit, sort un livre et commence à lire. Elle pense aux biscuits et met la main dans le paquet ouvert à côté d’elle pour en prendre un.

Pendant qu’elle mange, elle remarque une main, du coin de l’œil, qui glisse sa main dans le même paquet de biscuits ! L’homme assis à côté d’elle mange ses cookies !

Elle est étonnée !

Elle en prend un, il en prend un. Elle en prend un autre, il en prend un autre ! Cet parfait inconnu mange tous ses biscuits !

Elle ne dit jamais rien, mais ne lui parle pas et elle est juste choquée par son impolitesse.

Ils en arrivent à la dernière et elle se demande ce que cet égoïste va faire.

Est-ce qu’il va manger son dernier biscuit ?

Il prend la dernière, la regarde et rit nerveusement. Il la casse ensuite en deux et lui donne la moitié.

Elle le lui prend et le mange. Elle part quand on appelle son vol et elle ne regarde même pas ce voleur !

Plus tard, dans l’avion, une fois installée dans son siège, elle met la main dans son sac pour attraper quelque chose et trouve son paquet de cookies complètement fermé ! Elle avait mangé les cookies de l’autre homme. Qui c’est le voleur alors ?

En quoi cela nous concerne-t-il ? Nous jugeons souvent les autres avant de connaître toute l’histoire. Comme lorsque nous jugeons d’autres parents ou d’autres personnes dans notre profession ou dans notre vie. Avant d’avoir des enfants (ou ce travail ou cette maison ou cette voiture, etc…) nous jugeons.

Brisons donc cette tradition, d’accord ?

J’ai écrit un article il y a quelque temps sur la façon dont il est possible de devenir une mère au foyer avec un seul revenu. Après avoir écrit l’article, j’ai reçu quelques commentaires de personnes qui n’avaient pas d’enfants, affirmant qu’il n’était pas juste, qu’une seule personne travaille ou à quel point ils pensaient que je devais faire travailler mon mari pendant que je restais à la maison et travaillais seulement à temps partiel. « Quand j’aurai des enfants, je ne… »
Eh bien, j’aime être à la maison avec mes enfants et mon mari et j’ai l’impression d’aider notre famille en le faisant. Certaines personnes ne sont pas d’accord, mais nous pouvons échanger en commentaire avec plaisir…

Je veux juste parler à ces gens qui disent :  » Quand j’aurai des enfants, je ne… « 

J’étais l’un d’entre eux…..

Avant : « Quand j’aurai des enfants, je ne les achèterai jamais avec… (bonbons, jouet…) »
Maintenant… « Si tu te tais, maman te donnera une sucette quand on partira ! ”

Avant : « Quand j’ai des enfants, ils ne mangeront jamais de fast food à la place d’un bon repas »
Maintenant…. Au fait, c’est toi que j’ai vu à McDonald’s hier ?

« Quand j’aurai des enfants, je ne tolérerai jamais de se défendre »
… J’essaie de m’en tenir à celle-ci, mais j’ai aussi appris que mes enfants ont aussi une opinion. Imaginez quelqu’un qui s’approche de vous et vous dit :  » Enlevez votre ordinateur, votre téléphone ou votre tablette et nettoyez la cuisine. « Vous dites : « Attendez, je veux juste finir de lire ça. » et vous avez été puni pour avoir dit ça… C’est pas juste ? Nos enfants méritent le même respect que celui que nous accorderions à quiconque. Je suis venu pour apprendre à essayer de dire : « Finis ce que tu fais. Tu as des corvées à faire. »
Être grossier n’est pas acceptable et je ne le tolère pas, mais ils méritent qu’on les respecte. C’est ainsi qu’ils apprendront, à leur tour, à donner du respect.

« Quand j’aurai des enfants, je ne laisserai jamais leurs jouets envahir la maison. »
… qu’est-ce que je viens de piétiner en essayant d’accéder à l’ordinateur ? Encore un autre morceau de jouet, caché sous le tapis, parce que notre enfant de 5 ans « a enterré le trésor du pirate ».

« Quand j’ai des enfants, ils ne joueront jamais sous la table d’un restaurant ! »
…Ok- ramper en dessous pour aller du côté de papa- attraper vos jouets que vous avez laissés tomber pendant que vous y êtes !

« Quand mes enfants auront cinq ans, ils ne pleureront pas pour rien. C’est un comportement de bambin. »
… les enfants sont des enfants et ils pleurent à la moindre contrariété … et moi aussi.

Nous pensons tous savoir ce que nous ferons quand nous aurons des enfants ou quand nos enfants auront un certain âge, mais ne jugez pas parce qu’en un clin d’oeil, vous êtes ce parent qui élève cet enfant.

Si je pouvais donner (et prendre) un conseil, c’est d’être reconnaissant et de ne pas juger.

Qu’est-ce que vous n’avez jamais pensé que vous feriez en tant que parent ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisir votre commentaire
Saisir votre nom